> Expression des établissements et des AG > Refusons de signer les lettres de mission !

Refusons de signer les lettres de mission !

Une proposition du Collectif antiCLAIR 13.

lundi 28 mars 2011, par 13014

{id_article}article en PDF  


Depuis la rentrée de septembre 2010, 105 établissements scolaires ont été désignés comme laboratoires du dispositif CLAIR. Ce dispositif, rejeté unanimement par l’ensemble des syndicats de l’Education, a pour but de détruire définitivement l’Education Prioritaire.

Dans ce dispositif, dans le domaine des ressources humaines, il est question d’une lettre de mission élaborée lors d’un entretien individuel avec le chef d’établissement. L’ensemble des travailleurs de l’éducation est concerné par cette nouveauté. Il s’agit d’une logique de contractualisation des personnels. Cet entretien renforce le pouvoir des chefs d’établissements, libres désormais d’accepter ou de refuser un nouvel élément dans son établissement.

Dans le B.O. du 22 juillet 2010, il est précisé que les personnels qui n’adhèrent pas au nouveau projet seraient encouragés à… aller voir ailleurs ! C’est tout simplement scandaleux ! Nous ne pouvons accepter que nos collègues se plient au diktat des chefs d’établissements lorsqu’ils souhaitent rester sur leur lieu de travail.

Dès cette année, dans les établissements déjà concernés par le dispositif CLAIR, ces lettres de mission seront proposées aux travailleurs.

Signer cette lettre c’est mettre un doigt dans l’engrenage, c’est signifier que nous acceptons de manière individuelle le dispositif. Ensemble, pour résister à la casse de l’Education, refusons collectivement de signer ces lettres.

Le boycott collectif des lettres de mission c’est :
- un moyen de lutte supplémentaire face à CLAIR
- un symbole de refus efficace et visible
- une preuve de plus que les travailleurs de l’Education ne veulent pas de ce projet

ALORS DES CETTE ANNÉE, REFUSONS LE CHANTAGE ET BOYCOTTONS LES LETTRES DE MISSION !

titre documents joints




mieux vu avec Firefox